Construction de microbarrages et boulis – Améliorer l’accès à l’eau

Bam – Construction d’un microbarrage à Bogonam (2010)

Le manque d’eau et la déforestation favorisent l’avancement du désert. La construction de micro-barrages permet de lutter contre cette menace car l’accès à l’eau permet non seulement d’augmenter les nappes phréatiques et d’ainsi replanter des arbres mais également de créer des revenus à travers les activités de maraîchage de contresaison ce qui permet de lutter contre l’exode rural des jeunes qui par manque d’activité quittent souvent leurs villages. Ces points d’eau permettent l’accès à l’eau de 2 à 5 mois après la saison de pluie. En 2010, l’ASDM a installé un micro-barrage à Bogonam permettant d’abreuver le bétail en saison sèche.

Bam – Construction d’un 3 boulis à Bogonam peuhl, Lourgou et Rambo (2010)

En 2010, l’ASDM a réalisé le creusage de 3 boulis (trous d’eau sans mur de barrage). Cela permet un accès facile pour le bétail en saison sèche mais aussi pour les populations pour l’eau utilisé dans le ménage.

Bam – Construction d’un microbarrage à Sam pour un projet agro-sylvo-pastoral

Entre 2016 et 2019, l’ASDM va financer ensemble avec ses partenaires SOS Sahel Luxembourg et Lëtzebuerger Landjugend a Jongbaueren – Service Coopération et appuyé à 75% par le MAEE la construction d’un microbarrage dans le village de Sam qui servira à irriguer plus de 5ha de terres arables pour y permettre d’effectuer des activités de maraichage de contre-saison.

Bam – Construction et réhabilitation de 5 boulis dans 5 villages de la commune de Kongoussi.

Entre 2016 et 2019, l’ASDM va financer ensemble avec ses partenaires SOS Sahel Luxembourg et Lëtzebuerger Landjugend a Jongbaueren – Service Coopération et appuyé à 75% par le MAEE la construction et réhabilitation de 5 boulis qui serviront à irriguer essentiellement à abreuver le bétail et pour faire un peu de maraichage à proximité.